24 heures aux chutes du Niagara

Par Claire Lopez

 

En septembre dernier je suis restée deux jours à Toronto et j’en ai profité pour passer 48h aux chutes du Niagara. On m’avait dit que c’était blindé de touristes, que ça ressemblait à un parc d’attraction, que c’était bétonné. Bref que c’était moche. Oui, oui vous avez bien lu, moche !

 

Au lieu de ça j’ai trouvé la ville assez charmante, et rafraîchissante. J’en ai d’ailleurs profité pour tourner une petite vidéo en slow motion avec mon Dji Osmo Pocket  que vous pourrez découvrir en fin d’article.

Il faut compter 2h30 de route en bus depuis Toronto, il y a des départs toute la journée, il est tout à fait possible de faire l’aller-retour sans y passer la nuit. Personnellement j’avais envie de prendre mon temps et d’y rester la nuit afin de voir les chutes sous différentes lumières.

Et je n’ai pas regretté mon choix car si le soir il y a des jeux de lumière assez sympathiques j’ai surtout  pu assister au lever de soleil juste derrière le côté américain. Assez magique d’autant qu’au lever du jour il n’y a presque personne. Je n’ai pas non plus trouvé que c’était insupportable dans la journée, certes il y avait du monde mais avec suffisamment de points de vue différents pour que les gens se répartissent sans se marcher dessus.

J’ai été surprise par cette incroyable couleur de l’eau, un vert indescriptible à certains endroits, et émeraude là où l’eau est plus profonde. Avec les photos en pause longue c’était vraiment féerique.

Sincèrement c’est de toute beauté et j’ai eu la chance d’avoir une météo presque parfaite. Les chutes du Niagara forment un ensemble de trois chutes :

  1. le « Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes ( mes préférées )
  2. les « chutes américaines » (American Falls) ;
  3. le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre

Elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord, les plus connues et un incontournable si vous visitez la région.

 

SloMo / Niagara Falls from artwomenleague by Claire on Vimeo.

Laisser un commentaire